Lettre de motivation : quelle longueur ?

La rédaction de la lettre de motivation est toujours un exercice délicat, et pourtant incontournable, pour toutes les personnes en recherche d’emploi. Une des questions récurrentes porte sur sa longueur. Quand faire long ? Quand faire court ? Existe-t-il une longueur « idéale » ?

Parfois, la lettre de motivation n’est même plus indispensable, et envoyer quelques lignes dans le corps du mail pour l’expédier suffisent. C’est notamment le cas sur les secteurs en pénurie de talents : programmeur postulant dans une SSII, mieux vaut faire simple plutôt que risquer d’embrouiller le recruteur !

Lorsqu’il est impossible de trouver des éléments relatifs à l’entreprise, au poste ou à son propre profil qui permettent de véritablement se démarquer des autres postulants, privilégier la simplicité et l’authenticité est une stratégie plus payante que l’envoi d’une lettre-type totalement insipide remplie de formules toutes faites. Au mieux, le recruteur l’ignorera tout bonnement, au pire, elle le conduira à rejeter le dossier.

Dans tous les autres cas, la lettre de motivation idéale répond à trois qualificatifs : concise, précise, percutante. Son objectif n’est pas de reprendre le CV, mais de le synthétiser en montrant sans équivoque au recruteur en quoi la candidature (compétences, parcours, projet professionnel) cadre parfaitement avec les exigences du poste et les spécificités de l’entreprise (son métier, sa vision).

 Son contenu doit par conséquent être orienté vers l’action : les missions similaires menées avec succès avec chiffres à l’appui, les propositions de solutions que le candidat envisage de mettre en œuvre pour permettre à l’entreprise de gagner en efficacité, en rendement, en chiffre d’affaires ou en part de marchés, ou de réduire ses coûts.

Est en revanche à proscrire la copie rédigée du curriculum comme cet exemple :

« Madame, Monsieur, après l’obtention de mon diplôme en 20xx, j’ai effectué un stage de 3 mois au sein de l’entreprise xx avant de rejoindre le cabinet xx pour une mission de 6 mois… »

 A contrario, une lettre qui séduit peut par exemple se focaliser sur une compétence particulière ou un point spécifique du parcours susceptible de faire la différence pour une responsabilité-clé du poste visé. (exemple : un profil technique qui a une expérience du management pour un poste d’encadrement).

Et, faut-il le rappeler, passer sa lettre au correcteur d’orthographe, ou mieux, la confier pour relecture à une autre personne est vivement conseillé afin de traquer les fautes de français (éliminatrices si trop nombreuses) et relever les incohérences ou lourdeurs éventuelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s